L'Empire de la passion -16 +

Récompenses : Festival de Cannes 1978 - Prix de la Mise en scène


Réalisateur : Nagisa Oshima
Acteurs : Kazuko Yoshiyuki, Tatsuya Fuji et Takahiro Tamura
Producteur : ARGOS FILMS, OSHIMA PRODUCTIONS

Ce conte fantastique traversé par des images d'une beauté hiératique et fulgurante est la suite de "L'Empire des sens", réalisé deux ans plus tôt.

Prix de la Mise en scène, Cannes 1978

Dans un village isolé, en 1895 pendant l'ère Meiji, Seiki mène auprès de son mari Gisaburo une existence paisible. Mais elle succombe aux avances empressées d'un jeune et beau soldat. Leur passion charnelle les conduira au meurtre de Gisaburo qu'ils jetteront dans un puits. Le fantôme du mort viendra hanter les nuits du couple criminel.

DVD Moins de détails Plus de détails

Informations techniques
  • Zone 2 / Coul. / Mono / 16/9 compatible 4/3 / Son et images restaurés
  • Langues audio :
    • japonais
    • français
  • Sous-titres :
    • français
  • Durée film : 110 min.
  • Durée totale du dvd : 140 min.


Bonus Vidéo

Le cinéma érotique made in Japan (15') - Sur le tournage avec des interviews exclusives de Yusuke Narita, Yoichi Sai et Koji Wakamatsu (15') - Livret de 20 pages en couleurs
Biographie des intervenants :

Koji Wakamatsu
Né en 1936. D'abord gangster, Koji Wakamatsu fait en 1959 ses premiers pas d'assistant à la télévision. En 1963, il réalise ses trois premiers films pour le cinéma -Amai wana (Doux piège), Hageshi onnatachi (Les Femmes sauvages) et Oiroke sakusen (Stratégie érotique)- qui l'imposent comme l'un des maîtres de l'éroduction ou pink-eiga. Militant d'extrême gauche actif (L'Extase des anges), Wakamatsu devient l'un des porte-parole du mal être de la jeunesse japonaise avec des films comme Vierge violée cherche étudiant révolté. 1971: Première reconnaissance internationale de son oeuvre avec les projections à la Quinzaine des réalisateurs des Anges violés et de Sex Jack. Profitant de la grande vague du pinku_hardcore, Wakamatsu fait en 1975 un come-back avec Gomon hyakunen shi (Histoire de cent ans de torture). En 1976, Nagisa Oshima lui demande d'assurer la production exécutive de L'Empire des sens. Son dernier film, Les Rues sans lendemain, date de 1997. Il a signé une autobiographie intitulée Mes mains sont sales.

Sai Yoichi
Né en 1949 à Nagano (Japon), Sai Yoichi a travaillé en 1976 comme premier assistant de Nagisa Oshima sur L'Empire des sens. Son premier long métrage, Jyukkai no mosuki-to réalisé en 1983, raconte la descente aux enfers d'un policier criblé de dettes. Le film est primé dans de nombreux festivals asiatiques et à Venise. Après avoir signé la même année un film érotique (Seiteki hanzai), il retourne à Okinawa pour explorer le milieu de la pègre avec A Saindies (1989). Trois ans plus tard, son film Tuki wa docchini deteiru (De quelle coté la lune, 1993), qui brosse le portrait d'un taximan coréen, est récompensé par de nombreux prix. Après avoir passé un an en Corée, il revient au Japon pour tourner Inu, hashiru dog race (1998). Il passera à nouveau derrière la caméra pour la Suncent CinemaWorks.

Yusuke Narita
Assistant sur le tournage de L'Empire de la passion, il a également travaillé sur le dernier film de Nagisa Oshima, Tabou (Gohatto)..

dvd 15,00 € Acheter

Packs DVD Arte Editions

> Tout voir