Belle de jour

Catherine Deneuve prête sa beauté diaphane à ce drame des désirs inavoués qui attira, à l'époque, la foudre des censeurs. Cette étude du masochisme et de la frustration de la bourgeoisie est devenu un classique.