La Mère

Liouba la kolkhozienne, sa fille aînée Alessia, leur force de survie et leur tribu d’enfants. Un portrait charnel où se mêlent amour et détresse.