De Nuremberg à Tokyo

Après la Seconde Guerre mondiale, le procès de Tokyo devait permettre de juger les crimes de l'armée japonaise. Il fut un fiasco judiciaire, triste exemple de la justice des vainqueurs.