Birmanie, fin de dictature ?

Après avoir tout fait pour être candidate aux élections présidentielles birmanes de 2015, "The Lady" a dû renoncer devant l’impossibilité de modifier une constitution qui la prive de ce droit.